code_coolRésumé

L’histoire se passe aux États-Unis, dans la grande ville de New York. Contrairement à la majorité des autres romans de Scott Westerfeld, celui-ci ne touche pas à la science-fiction. Le personnage principal est Hunter un jeune homme de dix-sept ans qui se fond totalement dans la masse. Hunter est chasseur de cool. En gros, il repère ce qu’il pense qui pourrait devenir à la mode et en fait part au client, le client étant les compagnies de vêtements ou de chaussures qui veulent toujours être au courant des dernières tendances. La vie de Hunter n’était pas particulièrement palpitante, jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre inattendue d’une fille plutôt cool, Jen. Jen est une innovatrice, ce qui veut dire qu’elle fait partie d’un groupe de gens qui sont les premiers à adopter un certain style qui, grâce aux initiateurs devient très populaire. C’est en apprenant que la collègue de Hunter, Mandy, s’est peut-être fait enlevée par les créateurs de la chaussure la plus merveilleuse qu’ils aient jamais vu que Jen entraîne le jeune homme à la poursuite des ravisseurs de son amie. Au cours de leur quête, le duo de détectives improvisés devra tout d’abord essayer d’échapper aux griffes d’un garde de sécurité lors d’une soirée branchée qui tourne mal. C’est malgré tout grâce à une collègue de Hunter qui se trouvait à la même fête que lui qu’ils réussissent à retracer le groupe qui détient Mandy. Lorsque Jen et Hunter réussissent à s’infiltrer dans le bâtiment où celle-ci est supposément séquestrée, elle réussit à expliquer aux deux jeunes gens qu’en fait, elle n’est pas retenue de force par ce groupe, mais elle travaille plutôt pour eux.

 

Recommandation

Je recommande vraiment ce livre à tous les adolescents qui ne sont pas de très gros lecteurs, car Code cool est un roman dont l’intrigue et les thèmes sont plutôt simples et dont l’histoire est racontée de façon très claire et directe, sans que l’auteur n’emploie trop de métaphores. D’après moi, les adultes et les adolescents qui sont habitués à lire des livres plus complexes pourraient trouver ce livre un peu ennuyeux.